Range Rover P38A 4.6 HSE (1994-2000)


Lancé pour la première fois en 1970, il est équipé de quatre roues motrices permanentes et d’un moteur essence V8 

 

L e premier Land Rover, présenté en 1948, était basé sur l’ancêtre de tous les 4×4, la Jeep MB. Avec sa carrosserie en aluminium (légèreté et absence de rouille), elle est vite devenue le symbole du 4×4 indestructible. En 1970, La marque créa un nouveau concept, le 4×4 polyvalent, avec le Range Rover.
Celui-ci, au fil des années, est devenu un 4×4 de luxe, gagnant une transmission automatique, une carrosserie 4 portes, un viscocoupleur, voire même, sur la rare version Vogue LSE, un châssis allongé, un antipatinage et une suspension pneumatique à garde au sol variable. C’est sur cette base qu’a été créé le Range Rover deuxième du nom, présenté fin 1993. Comme son ancêtre, il peut être motorisé par le V8 Rover d’origine Buick, mais le diesel (VM puis Rover) est remplacé par un 6 cylindres BMW, plus agréable sur la route mais moins performant en tout-terrain. On entrevoit ici un changement de philosophie des 4×4 modernes, qui sont aussi adaptés à la route qu’au tout-terrain.
En 2000, le 4.6 HSE a été remplaçé par la version Vogue, qui reçoit un équipement encore plus riche (GPS par exemple). Bien sur, elle était encore plus chère…